logements aadl à tizi-ouzou alors que 6 000 unités sont inscrites pour la wilaya 19 851 demandes enregistrées

Posted by

L’AADL a enregistré un total de 900.005 demandeurs de logements à travers le territoire national, sur le programme web lancé du 16 au 24 septembre dernier, a-t-on appris auprès de M. Ismail Kaci, directeur de l’AADL, chargée des wilaya de Tizi-Ouzou, Béjaïa et Bouira, qui nous a reçus, hier matin, au niveau de son bureau.

M. Kaci expliquera que le ministère de l’Habitat a passé ces dossiers au peigne fin ce qui a donné un chiffre de 768.875 dossiers restants. Au volet des chiffres, notre interlocuteur précisera que : « Sur les 900.005 algériens inscrits dans la formule AADL, il y a 676.000 hommes et 223.000 femmes.

Du côté de la répartition matrimoniale, un total de 391.255 personnes célibataires a été constaté sur le chiffre global. Les mariés sont au nombre de 480.000, les divorcés au nombre de 22.306 et les veufs au nombre de 6 440. Pour les tranches d’âge, ce sont ceux nés entre 1980 et 1990 qui ont enregistrés un grand nombre de dossiers.

Ainsi, ils ont atteint un taux de 45% ». « En gros, nous avons constaté qu’environ 80% des gens qui ont déposé le plus de demandes, sont nés après 1969. De plus, cette opération a coûté 1 milliard de centimes à l’AADL, voir entre l’acquisition et l’hébergement des trois serveurs, ainsi que le développement de l’application et les communiqués de presse. Nous avons été instruits d’Alger pour entamer l’étude des dossiers », a-t-il indiqué. Et de poursuivre : « Actuellement, vous pouvez consulter en ligne votre dossier.

S’il a été rejeté, vous trouverez le motif et la possibilité de faire un recours. Dans le cas contraire, vous téléchargerez le document et vous l’envoyez à la direction générale qui nous le transmettra. Il y a aussi d’autres dossiers qui sont en cours.

Pour cela, ils doivent attendre car pour l’étude des dossiers, un hangar a été loué. Ils traitent jusqu’à 10.000 demandes par jour de manière à finir le plutôt possible ». Pour Tizi-Ouzou, l’AADL a dénombrée 19.851 demandeurs de logements inscrits par Internet. Selon le directeur de ladite agence, ce chiffre doit passer dans le filtre national puis celui local. De plus, sur les 230.000 logements au niveau national, 6 000 ont été affectés à la wilaya de Tizi-Ouzou. Ils sont répartis ainsi : le gros lot est implanté à Tizi-Ouzou et il est d’un total de 3 000 logements, ainsi que 500 à Azazga, 500 à Aghribs, 300 à Fréha, 200 à Tamda, 500 à Draà El-Mizan et 1 000 à Irdjen.

« Ceux d’Irdjen, nous ne pourrons pas les lancer cette année car l’agence nationale minière a loué le terrain à la briqueterie qui en extrait de l’argile. Nous voulions débuter par ce site mais, malheureusement, il y a cette servitude. Sur les 6 000 logements, 2 000 seront implantés au pôle d’excellence que nous comptons démarrer avec une entreprise étrangère, retenue par le gouvernement en mai dernier », expliquera notre interlocuteur qui précise qu’il s’agit d’une entreprise chinoise nommée CRCC14. M. Kaci ajoutera : « Pour les 200 logements de Tamda, l’appel d’offre est en cours pour le confier ensuite à l’étude et à la réalisation en même temps, pour gagner du temps. En ce qui concerne les autres, je précise que tous les terrains ont été choisis.

Il y a des terrains sur lesquels il faut faire ce que nous appelons la distraction agricole, qui consiste en demandant au ministère de l’Agriculture pour qu’il le déclare et qu’il affecte par la suite à l’Habitat ». Interrogé sur l’éventuelle date de livraison de ces logements, le même responsable avancera : « Il est trop tôt pour parler de la livraison des logements. Mais avec l’entreprise retenue ça ne dépasserait pas les 2 ans.

Il est à signaler que le ministre de l’Habitat a déclaré lors d’une interview, que d’autres programmes suivront ». M. Kaci indiquera que : « Les clients de l’AADL sont des gens qui perçoivent entre 24.000 et 108.000 DA ». En marge de cette rencontre, M. Kaci indiquera que l’actualisation du programme AADL 2001/2002 est finie, le 31 juillet dernier, comme exigé par les pouvoirs publics. « Nous totalisons 3 033 dossiers, desquels il faudra expurger les cas défavorables. Pour les restants, nous sommes en train de les convoquer pour payer la tranche de 10%.

L’opération suit, actuellement, son cours puisque déjà, au 30 novembre dernier, environs 272 personnes ont payé les 10%, tandis que 96 sont en cours. D’ailleurs, nous leur écrivons pour venir retirer l’ordre de versement », a-t-il précisé, en ajoutant : « Pour clore ce dossier, je préciserai qu’il y a eu 7 631 dossiers déposés, mais seulement 3 033 ont actualisé leurs dossiers, soit un taux d’environs 40% et cela pour différentes raisons, notamment les personnes qui ont obtenu ailleurs. En ce qui concerne les personnes dont les dossiers ont été rejetés, il y a environs 1 000 dossiers. Ces personnes ouvrent droit à un recours qu’ils doivent déposer auprès de la direction générale ».

Samira Bouabdellah

Comments are closed.