Projets AADL : début de paiements de la 1ère tranche pour les anciens souscripteurs (directeur)

Posted by

constructions conformes 14 300x225 Projets AADL : début de paiements de la 1ère tranche pour les anciens souscripteurs (directeur)Les anciens souscripteurs pour un logement de l’AADL (Agence nationale de l’amélioration et du développement du logement) dont les dossiers ont été actualisés dernièrement vont commencer à payer la première tranche du prix de leurs logements à partir de dimanche, a indiqué le directeur de l’agence, Elias Benidir.

L’opération de paiement de la première tranche de 10% du prix du logement concerne les souscripteurs de 2001 et 2002 dont les dossiers ont été actualisés et approuvés après consultation du fichier national de logements, a expliqué à l’APS M. Benidir.

La première tranche est fixée à 210.000 dinars pour les logements de type F3 qui seront destinés aux familles ne dépassant pas trois membres (en comptant uniquement les parents et leurs enfants en charge) et 270.000 dinars pour les logements de type F4 réservés aux familles de quatre personnes ou plus.

Les souscripteurs concernés par cette opération seront reçus au niveau de l’OPGI de Bir Mourad Raïs à raison de 500 personnes par semaine jusqu’à la finalisation des dossiers de tous les souscripteurs qui seront progressivement convoqués, a-t-il précisé.

L’AADL a commencé la semaine dernière à envoyer par voie postale les avis favorables et les convocations pour retirer l’ordre de versement, selon son directeur qui rassure que cette opération se poursuivra suivant l’ordre chronologique des dossiers actualisés et approuvés.

Sur les 32.102 dossiers de souscripteurs de 2001 et 2002 actualisés par l’AADL jusqu’à jeudi dernier, plus de 20.000 dossiers sont passés par le fichier national, d’après les données de l’agence.

Ce fichier fait ressortir que près de 1.000 personnes ont déjà bénéficié d’une aide financière de l’Etat pour l’acquisition ou la construction d’un logement ou possèdent un bien à usage d’habitation ou un terrain à bâtir. Ces demandeurs de logements ont été automatiquement exclus du programme de l’AADL qui compte les poursuivre en justice pour fausse déclaration.

En outre, l’agence fait appel à l’aide des services de l’assurance sociale et de retraite (CNAS et CNR) pour vérifier si le demandeur et son conjoint travaille ou pas. Elle recourt également à l’aide de la sûreté nationale pour s’assurer de la résidence du souscripteur.

Selon le directeur de l’agence, “ces mesures garantiront davantage de transparence dans l’attribution de logements”. M. Benidir promet qu’”il ne bénéficiera d’un logement AADL que celui qui en a réellement besoin”.

Par ailleurs, l’AADL poursuit toujours l’actualisation des anciens dossiers en recevant près de 3.000 convoqués par jour, selon M. Benidir qui ambitionne d’achever cette opération fin mai pour les souscripteurs de 2001 et mi-juin pour ceux de 2002.

Cependant, l’agence constate que près de 30% des convoqués ne se présentent pas à leurs rendez-vous. Ce taux avoisine 80% pour les week-ends.

“Nous avons établi un planning très précis pour organiser l’opération de réception des anciens souscripteurs, mais nous craignons que ce planning soit perturbé à cause des retardataires”, a déclaré M. Benidir, soulignant que les souscripteurs qui ne sont plus intéressés par le programme AADL sont tenus toute de même de se présenter pour faire un désistement.

L’opération de réception des nouveaux dossiers est prévue pour juin prochain, mais cela dépendra principalement de la fin de l’actualisation des anciens dossiers à Alger, selon M. Benidir.

Contrairement à la capitale, les autres wilayas ont, dans leur majorité, achevé l’actualisation des anciens dossiers et s’apprêtent à filtrer ces dossiers en consultant le fichier local de logements, a-t-il fait savoir.

Parallèlement au traitement des dossiers, l’AADL entamera d’ici deux à trois semaines les projets de réalisation de logements sur Alger et les autres grandes wilayas du pays. Ces chantiers seront pris en charge par des entreprises chinoises et égyptiennes ainsi que les joint-ventures algéro-portugaises et algéro-espagnoles récemment créées.

Pour la wilaya d’Alger, les logements AADL seront réalisés dans plusieurs sites dont la superficie dépasse 100 hectares. Ces sites se trouvent dans différentes communes de la wilaya ainsi que dans les villes nouvelles de Sidi Abdellah et de Bouinan (wilaya de Blida).

Concernant le restant de l’ancien programme AADL, le directeur de l’agence a annoncé que les procédures de livraison et d’attribution des clés aux bénéficiaires de logements du site de Belle vue à Aïn Bénian (Alger) commenceront dans dix à quinze jours, alors que les sites d’Ouled Fayet et de Draria sont en cours de livraison. Le site de Heuraoua, quant à lui, sera pris en charge ultérieurement, selon M. Benidir.

L’AADL compte également renouveler le cahier de charge qui règlemente la gestion des sites de l’agence en définissant le rôle et les taches du gardien avec l’installation de conciergerie dans chaque bâtiment.

Quant aux ascenseurs, M. Benidir a affirmé qu’une entreprise nationale prendra en charge prochainement la mise à niveau et l’entretien de tous ces appareils sur l’ensemble du pays. Selon lui, 17 entreprises ont déjà manifesté leur intérêt suite à l’appel d’offre lancé à cet effet. L’ouverture des plis se fera dans dix jours, a-t-il ajouté.

Comments are closed.